Accueil / Le réseau / CC de Genappe / ... aller # retour ... Photographie " Plis et images "

... aller # retour ...
Photographie " Plis et images "


Par Francesca Scarito
Date : samedi 10 mars 2018 (14:00) > dimanche 25 mars 2018 (18:00)
Adresse : Haute Rue, 33A - 1473 Genappe
Lieu : Espace B, Glabais


" Le monde ne cesse de faire des plis. Des plissements géologiques aux plis sur l’eau, des rides du corps aux drapés du vêtement, le pli est le mouvement même de la vie et il en est la trace". Nadine Vasseur, Les plis.

Il suffit de faire une recherche pour se rendre compte que le pli est depuis la nuit des temps présente dans la réalité des choses ; anatomie, géologie... mais est également dans les arts, la littérature, la poésie et la philosophie depuis plusieurs siècles.

Il est donc légitime de se poser la question de percevoir ce qui se cache entre ceux-ci et pourquoi tant d’artistes contemporains sont amenés à encore les explorer. L’enjeu apparait clairement au-delà d’un aspect uniquement esthétique même si celui-ci est de l’ordre inconscient. Si le pli évoque le mystère, le caché, l’ombre et la lumière, l'empreinte, la métamorphose, c'est aussi l'ondulation, la liberté… autant de portes ouvertes vers la création.

Francesca Scarito est relieuse et le pli fait partie de ses gestes quotidiens. On peut imaginer que ce petit geste répété s’est inscrit dans une réflexion qui a pris corps dans son œuvre plastique.

Francesca Scarito photographie des personnes dans des lieux qui l’inspirent et qui en eux-mêmes participent à l’élaboration de la beauté de l’image saisie. Ces personnes photographiées dans différents mouvements sont, en atelier, superposées les unes aux autres se dédoublant. Non contente de restituer le mouvement par cette technique, l’artiste y adjoint d’autres visages. Ceux-ci peuvent sortir d’un tableau ancien lié à l’histoire de l’art, d’un autre visage ami, ou d’un autoportrait, … La magie opère car Francesca a pris soin de plisser sa photographie et il suffit que le regardeur se déplace de quelques millimètres pour qu’il se trouve face à une image changeante. Est-ce la personne ayant posé, est-ce le tableau ancien qui prend corps ? Y a-t-il une personne ou plusieurs ? Cachés dans les plis apparait parfois une infinité de visages qui semblent en dialogue ou simplement présents. L’artiste joue sur plusieurs « tableaux » : présence/absence, présent/passé, identité célèbre/anonymat, vie/mort, espace/temps, apparition/disparition...


Sa.-dim.: 14h00 à 18h00 ou sur rendez-vous au 067 79 08 11 - info@espaceb.be