Accueil / Le réseau / CC d'Ottignies - Louvain-l... / Festival de films - Humains en société - L'humain et le sauvage

Festival de films - Humains en société - L'humain et le sauvage

Des projections, des débats et une expo qui questionnent les figures de l’humain et du sauvage

Date : mardi 3 décembre 2019 (17:00) > jeudi 5 décembre 2019
Adresse : Place Montesquieu, 1 - 1348 Louvain-la-Neuve
Remarque : Leclercq 93, Louvain-la-Neuve


À l’heure où la présence humaine sur la planète terre pose un problème majeur de survie et de devenir pour l’ensemble des espèces et de leurs milieux, le festival Humains en sociétés permet de repenser leur pertinence, l’en-deçà et l’au-delà de l’humain, et de proposer des débats sur un avenir hypothéqué.


Au programme : 

Mardi 3/12 : Le bon sauvage

L’histoire de l’anthropologie révèle que cette discipline s’est construite en liens étroits avec l’entreprise coloniale. La définition du sauvage et du civilisé naît de cette pensée, notamment de la logique missionnaire à l’œuvre à la fin du XIVe siècle. Quelles sont les conséquences du « grand partage » entre eux et nous, c’est-à-dire de « l’invention de l’autre » en tant qu’en-deçà de l’humain ?

 

  • 17h : inauguration du festival, expo forum et événement musical au Leclercq
  • 20h : film d’ouverture (Le Marquis de Wavrin. Du manoir à la jungle, Grace Winter & Luc Plantier 2017, 90 min ou Cannibal Holocaust, Ruggero Deodato, 1980, 1h38)

Mercredi 4/12 : La nature sauvage

Les relations de l’humain à son environnement conditionnent l’avenir de toutes les espèces. Comment analyser aujourd’hui la fracture entre monde sauvage et monde sur-urbanisé ? Interroger la déliaison de l’humain à son milieu permet de comprendre comment ce dernier est devenu un prédateur redoutable, autodestructeur et irresponsable.

  • 15h : dersu Uzala, Akira Kurosawa, 1975, 2h41
  • 20h : l’étreinte du serpent/ El abrazo de la serpiente, Ciro Guerra, 2015, 2h05.

Jeudi 5/12 : La sauvagerie des marges

L’au-delà de l’ordre social établi se range du côté de la sauvagerie en ce qu’il résulte de comportements vécus comme incompréhensibles par la majorité des membres d’une société. Les marges sont alors peuplées de « sauvages » qualifiés d’asociaux ou de « fous ».

  • 17h : les habitants/ De noorderlingen, Axel Van Warmerdam, 1992, 1h48.
  • 20h : les nouveaux sauvages, Damián Szifron, 2015, 2h02.


Durant le Festival, découvrez deux expositions :

Le bestiaire mi-humain mi-animal de Virginie Gilbert qui ironise sur le propre de l’homme, ses extravagances, sa superficialité et son côté humain et sauvage

  • Au Forum des Halles, près de la Gare de Louvain-la-Neuve
  • Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 11h à 17h

"Zoo humain : témoignages visuels de l'invention du sauvage, logiques coloniales et ignominies."

  • Dans le Hall du Batiment Leclercq, Place Montesquieu 1 à Louvain-la-Neuve

Entrée libre - accessible Article 27

Une production du Laboratoire d'Anthropologie Prospective (LAAP) de l'UCLouvain